Tribuna fonte

Une police de caractères pour pièces éditoriales

 

Tribuna (Tribune) essai d’offrir des solutions en ce qui concerne la typographie pour pièces éditoriales. Son rôle principal est comme police de caractères pour texte continu de haut rendement, sous les conditions d’usage et production en journaux.

En «Tribuna» les deux problèmes plus importants sont:
a) Le rendement
b) Conserver la forme en conditions de production de basse qualité

«Tribuna» est pensée pour économiser ressources et obtenir un gris typographique du texte régulière, invisible pour le lecteur.

 

 

Les fins très minces son évités parce que la qualité de production de beaucoup de journaux les détruisent ou les font disparaître: alors les unions devaient maintenir l’encre contrôlée.
En évaluant l’espacement et les extrêmes des caractères on a prêté spéciale attention pour que les empattements (serifs) et leurs contre-formes extérieures ne soient pas trop ouvertes par minimiser la vibration dans les rues avec colonnes très fermées. Le procès de «Tribune» coïncide avec l’intérêt d’étudier les problèmes visuelles qui se passent dans les corps petits.

Il a des remplacements Opentype définies dans la police pour ligatures standard, ligatures conditionnelles (discretionary ligatures) et fractions. Jusqu’à au présent les couleurs gras (bold) et noir (black) se trouvent en process.

 


Typographie et Calligraphie , , , , , , .